C'est ma zic' !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

oct. 2

Maroon 5 : Hands all over

Alors je vais faire très vite, pas que je n'ai pas le temps d'écrire ce billet, mais simplement que je n'ai rien à dire sur cet album.

Si j'ai aimé Maroon 5 ("This love" ou "She will be loved" ) au début, j'avoue que depuis que le groupe joue un peu trop sur le coté "on est une bande de sacrés beaux gosses", j'ai plus de mal, mais je suppose que je ne suis pas le coeur de cible du public visé, vu que je n'ai pas d'ovaires...

Sur l'album lui même, ben je dirais juste que c'est bien du Maroon 5, reconnaissable immédiatement quand Adam Levine se met à chanter. Coté musique, j'ai l'impression qu'on est passé plus à de la pop que du rock, les morceaux sont "ensoleillés" (j'ai pas mieux pour décrire mon sentiment sur ce coup là), trop à mon goût. Bref, un album à réserver aux fanes (ouais, je féminise le mot car sur ce coup là, je ne peux pas faire autrement...)

Je vous mets une vidéo quand même, pour les filles ;)




Liens

août 17

This is pop : White Monkeys



Comme il est toujours agréable de faire des découvertes, je me suis mis en tête d'écouter quelques groupes totalement inconnus. Ma méthode : on pioche au pif, dans la rubrique Pop/rock de mon fournisseur de musique légale, parmi les albums récents. C'est ainsi que je suis tombé sur l'album "White Monkeys" des "This is pop".

Là encore, j'aurais parié ma chemise que le groupe était ricain, mais ils sont parisiens. Il sont 3 : 2 gars, une fille pour nous faire une musique électro-punk qui m'a d'abord laissé dubitatif, ne sachant pas si il fallait aimer ou pas.

Ma première pensée à été : "Whaouh, c'est un groupe de potos qui a enregistré ça dans un garage ?!". La raison : une boite à rythme assez simplette, des riffs de guitares un peu gras (écoutez, et vous comprendrez ce que je veux dire ;) ), quelques effets électro généralement (mais pas toujours) intéressants, et une chanteuse (à la voix qui me rappelle celle de Katie White des Tings tings) très punchie. Le tout interprétant des titres de bonne facture, dans un style qui varie peu (à l'exception de Wanx, qui serait plus une ballade). Le tout m'a fait penser à du "punk/rock industriel", pour le coté froid et métallique dégagé, la rythmique martelante et les paroles plutôt répétitives.
A première vue, pas de quoi fouetter un chat, et pourtant... Difficile de ne pas remettre le CD en route une fois la dernière piste écoulée... Pourquoi ? aucune idée, un réflexe, l'envie de rester dans cette énergie, parce qu'au fond, ces titres vous accrochent, sans qu'on ne s'en rende compte.

Un petit groupe à surveiller de près, surtout que les critiques (les vraies, celles qui s'y connaissent bien mieux que moi) sont assez élogieuses, ce qui laisse penser qu'il y a là un potentiel qui est intéressant.

Je vous laisse les écouter (sur MusicMe par exemple) et vous me direz ce que vous en pensez...

août 11

The Lankies : Bank Holiday

The Lanskies

Je les croyais anglais, ils sont normands... Je ne me trompais de pas tant que ça après tout, entre la Normandie et l'Angleterre, il n'y a quelques brasses à faire, mais surtout, Lewis, le charismatique chanteur du groupe, vient de... Liverpool. 

Sur la galette sortie en mai dernier, 12 titres de pure pop anglaise plutôt rythmée, aux sonorités efficaces avec comme tête de gondole, le single Bank Holiday  qu'il sera difficile de vous sortir de la tête après une simple écoute, même distraite.

Impossible de ne pas penser à Bloc Party en écoutant cet album, même si le groupe n'aime pas être comparé à d'autres. Mais ils ne se cachent pas adorer The Cure, Joy Division, Supergrass, les Foals, Arctic Monkeys et Bloc Party, ceci expliquera celà.

Plutôt qu'en parler longuement, une petite vidéo de leur promo parisienne, lors de la sortie de l'album, vous montrera tout le potentiel de ce groupe à qui je souhaite un très bonne continuation, et plein de réussite.



Liens :

août 9

Ladybird Lala Band



Premier billet pour mon (Nième) nouveau blog qui va essayer de vous faire partager mes écoutes musicales et mes sentiments à leurs sujets. Difficile de se lancer, avec quel groupe, quel album ?

Même si je me suis dit que je collerai au plus proche de l'actualité musicale, je commence par un groupe quasi inconnu et déjà dissous. Etrange oui, mais j’ai une bonne raison : il use les circuits de mon lecteur MP3 depuis que j’ai eu le CD entre les mains, et ce n’est pas prêt de s’arrêter… Et aujourd’hui, quand je pense musique, je pense à eux, donc je n’ai d’autre choix que de vous faire découvrir ce qui me porte en ce moment...

Le groupe en question : Ladybird Lala Band (oui, on a fait plus simple), un groupe de lycéens tourangeaux, composé d’un violon (Clem Brechon), d’un violoncelle (Armande Ferry-Wylczeck), d’une basse (Rafa Bovani), d’une batterie (JB Geoffroy), et d’un chanteur (Marceau Boré). Malheureusement, le groupe n’est plus car chacun des membres a poursuivi sa vie, et comme souvent dans ces cas là, les groupes d’amis éclatent.

Leur style : Une musique mélancolique mais rythmée, assistée par une voix unique, que je peine à décrire. Je peux juste vous dire qu’elle m’a prise aux tripes, et ne les a pas relâchées depuis. Tenter de la définir ne serait que la déprécier, chose que je veux à tout prix éviter. Le mieux est d’écouter les 2 morceaux qui suivent pour vous faire votre idée.



Life Sweet Disease by LADYBIRD LALA BAND by pianochat



Welcoming song by LADYBIRD LALA BAND by pianochat


Le groupe a accouché d’un EP, en 2008, qu’on peut encore se procurer par le lien présent sur leur Myspace, 5 morceaux (ou presque) qui méritent d’être appréciés du plus grand nombre…

A ceux qui se posent la question de savoir comme j’ai découvert ce groupe : j’ai juste eu la chance de prendre une énorme claque par Marceau Boré lors d’une 1ère partie d’un concert de Boogers. Mais j’aurai l’occasion d’en reparler, son EP solo étant en préparation.

Liens :

page 2 de 2 -