C'est ma zic' !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

fév. 13

Radiozero : L'Odyssée



Pour les présenter rapidement, Radiozéro est un groupe de rock toulousain, qui a réussi à se faire produire par des internautes.
Le groupe voulait évaluer son potentiel via ce biais, mais le résultat a dépassé leurs attentes, et l'argent récolté leur a permis de produire un album fraichement sorti. 

C'est un avis très personnel, mais personnellement, l'album ne pas guère convaincu. Si le morceau "Entre les lignes" (celui-là même qui a servi de vitrine au groupe pour se faire produire) sort du lot et s'avère plutôt sympathique avec ses gimmicks de guitare, les autres morceaux sont nettement moins enthousiasmant. Attention, c'est loin d'être mauvais, mais disons que j'ai trouvé le tout trop monotone, pas assez ryhtmé. Et pourtant, j'ai beaucoup de sympathie pour le rock (chanté en) français.
A un moment ça m'a fait penser à du Calogero, mais sans atteindre l'original (qui est pour moi loin d'être une référence en plus).

Par moment, cet album m'a ramené, quinze ans en arrière, quand je m'amusais à faire mes morceaux avec Magimix MusicMaker, un petit soft très rigolo où on assemblait des samples pour faire des morceaux. Assez génial pour les nuls en musique comme moi, mais ça avait la tendance à produire des morceaux répétitifs à souhait (qu'on s'attache à améliorer via un pont qu'on trouve génial sur le moment), et surtout trop propres, trop lisses, sans la moindre aspérité.
Je me suis déjà rendu compte que mon humeur du moment jouait beaucoup sur mon ressenti, mais ce matin, j'étais plutôt pas mal dans ma tête, alors ça ne doit pas venir de là ;-)

Voilà un petit extrait de leur production. J'aurais bien voulu trouver "Entre les lignes" mais je ne l'ai pas trouvé :
Les liens :

Lire la suite...

fév. 3

Piano Chat : Ours Molaire

J'y ai déjà rapidement fait allusions ici, mais j'avais prévenu que j'en reparlerais plus longuement à la sortie de son EP, voilà donc venu le temps pour moi de parler de Piano Chat (Marceau Boré dans le civil). Ok, j'ai un peu de retard par rapport à la date de la sortie de la galette (oui je continue avec ma promo du CD/DVD/BR, surtout que suis pas sûr qu'il soit dispo sur les plateformes de téléchargement, l'EP en question) mais mieux vaut tard que jamais, c'est juste que j'avais pas le temps de bloguer à l'époque.

Donc bref, revenons à nos moutons : Piano Chat, je l'ai découvert par hasard, en première partie de Boogers, à la Maroquinerie (super sympa cette salle d'ailleurs). Généralement, je goûte moyennement les premières parties, mais là, grosse grosse claque, dont je me suis à peine remis presque 2 ans après.

Piano Chat, c'est un Artiste (avec un grand A - pour ceux qui ne l'auraient pas vu - ). Le gars se pointe avec une caisse claire, un tom, une cymbale, une gratte, un micro, un ampli et... un looper. Tout seul, il va, méthodiquement, mais surtout génialement, t'empiler les samples (vocaux, guitare, batterie, etc.) pour fabriquer un vrai morceau de zique, qu'on penserait joué par un groupe traditionnel. Un homme orchestre moderne, le Rémy Bricka du XXIème siècle !

Un exemple qui parle de lui même : 

Question style, on a une musique "qui racle au fond" (ouais, j'ai pas vraiment mieux comme définition, suis désolé). Un truc assez primal. Moi, ça me porte, ça m'embarque immédiatement. On a le droit à des morceaux rythmés, d'autres plus proches de la balade, mais tous assez bruts.
Certains trouveront ça correct sans plus, je leur rappellerai alors qu'il est seul. C'est d'ailleurs pour ça que je ne peux que vous recommander de le voir en public, c'est là qu'il en impose le plus. J'ai été impressionné par la faculté qu'il a eu à accaparer l'attention de la Maroquinerie alors que tout le monde attendait Boogers en parlant, pinte à la main. L'autre première partie était loin d'en faire autant ce jour là, mais quand Marceau est arrivé et a joué ses premières notes, tout le monde l'a écouté religieusement.
Autre point qui m'a bien plu lors de sa prestation, cette envie de se mélanger au public. Il a joue au pied de la scène, demandant régulièrement aux personnes présentes de s'approcher, qu'on participe plutôt qu'être simple spectateur.

Un petit aperçu de Piano Chat en concert (Avec "Mary Mary Mary", que j'adore) :

Et pour ne rien gâcher, il y a des effets spéciaux à la bière dans ses concerts ;)
Les liens :
oct. 16

Script : Science & Faith

"Révélation Irlandaise", "Les petits cousins de U2", voilà ce que j'ai pu lire sur ce groupe d'irlandais (ils sont 3) venus tout droit de Dublin. Je me suis dit que c'était de bonne augure avant de me mettre à l'écoute de l'album "Science & Faith" qui est passé par la première place des charts anglais et irlandais... Belle déception...

Pas que ce n'est pas bien, mais faut aimer le genre. J'ai immédiatement pensé à du James Blunt, même genre de mélodie, voix assez proche. Du coup, ça me parle pas vraiment. Je pense que certains d'entres vous trouveront ça bon et en redemanderont, personnellement, je n'irai pas chercher le 1er album du groupe pour avoir du rabe de 'Script', mes 2 écoutes de cet album m'ayant amplement suffit.

Pour les curieux, voilà un clip :



Les liens :

oct. 5

Boxon : le baptême du feu

Je ne vais pas recommencer avec mes histoires de noms de groupes, mais "Boxon" (à prononcer à la française je suppose), c'est pas forcément génial. Mais maintenant qu'on à l'habitude, on ne s'arrête pas à ça et on continue de découvrir :o)

"Boxon" est un groupe tout neuf, qui s'est fait connaître par le net, avec son myspace. On y compte 4 jeunots (pas encore 20 ans, les sal.... ) venus des Lilas, et qui se connaissent depuis des lustres. Deux d'entre eux avaient déjà monté leur groupe à l'âge de 10 ans, "Boxon" est né 6 ans plus tard, un vrai groupe de potes quoi.

Alors des groupes de  gamins, on en connait déjà pas mal, et il y a à boire et à manger. J'ai eu peur de tomber sur un "BB Brunes 2", et je me suis (encore une fois me direz vous) trompé, et c'est tant mieux.

Hier sortait "Baptême du feu", le 1er album du groupe (forcément) et il promet pas mal. Du rock bien sympa, pêchu et léger à la fois. Les titres ne portent pas que sur des histoires de nanas (ouf), et sont plutôt de bonne facture. On notera une reprise propre de "Et moi, et moi, et moi" bien planquée au milieu des morceaux originaux. Au passage, sur les 13 morceaux, on a le droit à 11 en français, ce qui se fait de plus en plus rare, et qu'il faut donc noter.

Je vous laisse avec un clip du groupe pour vous faire votre opinon !



BoXoN "Baptême du feu" CLIP
envoyé par BoXoNband. - Clip, interview et concert.


Les liens :

oct. 3

Skunk Anansie : Wonderlustre

Des lustres (ah ah, jeu de mots, maître Capello) qu'on espérait que le groupe anglais de Skunk Anansie se reforme pour nous faire à nouveau vibrer. Ben c'est chose faite après 10 ans de séparation, et une tentative (tout à fait oubliable) de carrière solo de Skin, la très charismatique chanteuse.

Tout le monde connait "Hedonism", immense succès à l'époque, mais la question était de savoir si le Skunk 2010 était toujours sur la même longueur d'onde. 2 façons de le savoir :

  • Aller les voir pendant leur tournée de lancement de l'album (Et voilà comment mon loupage de Rock en Seine me fout encore plus les boules)
  • Acheter leur album, sorti en septembre
C'est donc à travers l'album que j'ai découvert le "nouveau" groupe qui, finalement, n'a pas bougé. 12 titres reconnaissables (Evidemment, la voix de Skin n'y est pas étrangère), qui sont plutôt enlevés et qui filent la pêche. Difficile de détailler les morceaux, l'album est homogène, et il a tourné toute une journée dans mon lecteur tellement il est plaisant à écouter. Je ne peux donc que vous le conseiller.

Je vous mets une vidéo officielle, et une autre pour le 1er morceau de l'album, qui m'a bien accroché. Enjoy




Les liens :

- page 1 de 2