C'est ma zic' !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

fév. 3

Piano Chat : Ours Molaire

J'y ai déjà rapidement fait allusions ici, mais j'avais prévenu que j'en reparlerais plus longuement à la sortie de son EP, voilà donc venu le temps pour moi de parler de Piano Chat (Marceau Boré dans le civil). Ok, j'ai un peu de retard par rapport à la date de la sortie de la galette (oui je continue avec ma promo du CD/DVD/BR, surtout que suis pas sûr qu'il soit dispo sur les plateformes de téléchargement, l'EP en question) mais mieux vaut tard que jamais, c'est juste que j'avais pas le temps de bloguer à l'époque.

Donc bref, revenons à nos moutons : Piano Chat, je l'ai découvert par hasard, en première partie de Boogers, à la Maroquinerie (super sympa cette salle d'ailleurs). Généralement, je goûte moyennement les premières parties, mais là, grosse grosse claque, dont je me suis à peine remis presque 2 ans après.

Piano Chat, c'est un Artiste (avec un grand A - pour ceux qui ne l'auraient pas vu - ). Le gars se pointe avec une caisse claire, un tom, une cymbale, une gratte, un micro, un ampli et... un looper. Tout seul, il va, méthodiquement, mais surtout génialement, t'empiler les samples (vocaux, guitare, batterie, etc.) pour fabriquer un vrai morceau de zique, qu'on penserait joué par un groupe traditionnel. Un homme orchestre moderne, le Rémy Bricka du XXIème siècle !

Un exemple qui parle de lui même : 

Question style, on a une musique "qui racle au fond" (ouais, j'ai pas vraiment mieux comme définition, suis désolé). Un truc assez primal. Moi, ça me porte, ça m'embarque immédiatement. On a le droit à des morceaux rythmés, d'autres plus proches de la balade, mais tous assez bruts.
Certains trouveront ça correct sans plus, je leur rappellerai alors qu'il est seul. C'est d'ailleurs pour ça que je ne peux que vous recommander de le voir en public, c'est là qu'il en impose le plus. J'ai été impressionné par la faculté qu'il a eu à accaparer l'attention de la Maroquinerie alors que tout le monde attendait Boogers en parlant, pinte à la main. L'autre première partie était loin d'en faire autant ce jour là, mais quand Marceau est arrivé et a joué ses premières notes, tout le monde l'a écouté religieusement.
Autre point qui m'a bien plu lors de sa prestation, cette envie de se mélanger au public. Il a joue au pied de la scène, demandant régulièrement aux personnes présentes de s'approcher, qu'on participe plutôt qu'être simple spectateur.

Un petit aperçu de Piano Chat en concert (Avec "Mary Mary Mary", que j'adore) :

Et pour ne rien gâcher, il y a des effets spéciaux à la bière dans ses concerts ;)
Les liens :
janv. 31

The Wombats : This modern glitch


Wouhouhouhouh-ouh-ouh-ouh !! Tout le monde (enfin, le monde qui a une TV et qui la regarde assez pour en avoir marre de zapper pendant les pubs) a déjà vu une fois cette pub : 
>

Moi, c'est sa musique bien sympa qui m'a marquée, elle est fraîche, elle a la pêche, et elle colle bien à la couleur orange de la marque mise en scène. Du coup, j'ai cherché (et trouvé) qui en était à l'origine : The Wombats.

Le morceau en question a pout nom "Techno Fan" et est tiré de l'album "This Modern Glitch" (Ce parasite moderne ?) sorit en 2011.

Voilà pour les personnes intéressées, le morceau dans son intégralité : 

Au programme de l'album, des chansons pop acidulées à souhait, façon Puggy. Alors on aime ou pas, moi j'ai trouvé ça pas mal, ça s'écoute volontiers, mais on ne va pas pour autant relancer une écoute de la galette (oui je fais une pause militante pour la défense des CDs juste ici) directement après.

Voilà, j'irai pas plus loin car je n'ai pas grand chose d'autre à ajouter, je préfère vous laisser écouter ;-) Pour infos, le groupe est anglais (made in Liverpool), avec un bassiste norvégien.

Les liens :
sept. 22

The Amplifetes : The Amplifetes

Je suis tombé par hasard sur ce groupe. MusicMe le proposait en téléchargement gratos, alors je me suis dit que c'était l'occasion de tester.

The Amplifetes est un groupe de 4 stockholmiens (voire peut-être même des stockholmois) qui s'éclatent en faisant de l'électro-pop plutôt acidulée. Si je devais faire une comparaison avec un groupe plus connu (pour nous français), je la tenterais avec les Pony Pony Run Run mais avec un coté électro plus présent, à la limite du Daft Punk sur certains morceaux. Ces messieurs ne sont pas vraiment des newbies, puisqu'ils ont quand même écrit des morceaux pour Madonna, entre autres !

L'album éponyme du groupe, leur premier après quelques EP, est sorti ce mois-ci. Au menu, 12 titres plutôt variés. J'avoue avoir craint le pire avec l'"Intro" qui m'a fait penser aux bandes son pour labels audio genre THX, mais rapidement, j'ai été rassuré. On passe de morceaux relativement lents, à des morceaux plus rythmés et généralement plus électro aussi. Le résultat est plaisant, même si je n'en ferais pas mon CD de chevet. Il faut dire que ce n'est pas non plus mon style de musique préféré.

Je vous laisse avec le clip officiel de "Somebody New", un morceau qu'il est bien ;-)



Les liens :