Il y a 15 jours, je découvrais le clip "La banane" de Philippe Katerine. Le lendemain, ça devenait ma sonnerie de portable tellement ce morceau m'a plu. Alors forcément, j'ai attendu ce 20/09 avec impatience. J'ai écouté la galette du Philippe, et voilà ce que j'ai à en dire...

Tout d'abord, tout le monde connait Philippe Katerine (ou pas). L'interprète de "Luxor, j'adore" qui a été (trop) passé sur les radio, est un personnage un peu barré, voire beaucoup. Et c'est pas cet album qui va me faire changer d'avis là dessus.

Au programme : une pochette qui en dit long déjà, façon photo de famille, avec un look et une pose qui mettent vite dans l'ambiance. Ensuite, 24 titres, assez courts (de 2mn en moyenne).

Alors soyons clair, il n'y a ici pas vraiment d'intérêt musical, les morceaux étant le plus souvent une mélodie hyper simple au bontempi accompagnée une boite à rythmes derrière et avec des paroles très courtes qui vont être lues en boucles (on ne compte que 2 ou 3 chansons avec des paroles "standard", et encore, si on considère "standard" le fait de n'avoir que des couplets et pas de refrain!), mais qui sont capables de vous filer la banane. Mais est-ce forcément mauvais ? Je dirais oui si on écoute cet album au 1er degré, mais si on creuse un peu, on peut y trouver son plaisir. Car la musique de Philippe Katerine est au monde musical, ce que l'art contemporain est au monde de l'art classique. Car cet album, c'est avant tout de l'art, bien barré d'ailleurs. Ca en fera rire certains de lire ça, mais c'est à chacun de se poser les bonnes questions pendant l'écoute, de la même manière qu'un amas de néons exposé à Beaubourg peut paraître futile à première vue, mais beaucoup plus pertinent si on se pose quelques questions simples, comme "Pourquoi ?", "Où est l'intérêt ?"

Dans le très bon de l'album, je mettrais "La reine d'Angleterre", "Liberté", "La banane" ou encore "Le rêve". On a aussi du super barré, comme "Il veut faire un film" ou "Moustache" et des titres qui tiennent plus de la performance artistique comme "Musique d'ordinateur". A écouter aussi, "Les derniers seront toujours les premiers", qui semble simplette au premier abord, mais en y réfléchissant, le titre est très intéressant (mais je me place toujours du coté artistique de la chose, certains comprendront)

Je vous mets le titre phare de l'album (au coude à coude avec "La reine d'Angleterre") qui a un clip à la hauteur de la musique :-D



Je terminerais ce billet par ça : "Liberté.... Mon cul...."


Les liens :